Rechercher
  • Ysabel Pineau

La Moisson



J’ai raté ma vie !!!


Nous avons tous déjà entendu ça et nous l’avons aussi peut-être pensé... Tellement ont cette impression de ratage, d’être passé à côté de quelque chose d’essentiel.

C’est un non-sens de dire « avoir raté sa vie » car beaucoup de belles choses ont jalonnées le chemin si l’on y regarde bien. Même dans les vies les plus arides, il y eu quelques bourgeons d’espoir.


Mais ce que l’on rêvait être n’a peut-être jamais été et ne sera jamais. Cette personne que l’on imaginait devenir n’aura pas existé. Et lorsque nous arrivons au bout du chemin, nous ne sommes peut-être ni riches, ni célèbres, ni quoi que ce soit qui occupa notre esprit comme le but ultime de notre existence… Peu de ce que l’on envisageait à l’aube de notre chemin de vie sera devenu réalité.


Est-ce si grave ? Peut-être le ressentez-vous ainsi mais dans l’absolu, certainement pas. Car ce que nous sommes devenus est le résultat d’une attitude et d’une réponse à la vie. Vous êtes ce que vous avez mis en place pour vous construire !


Mais au moment de partir, seulement l’amour, le don et le partage pèseront dans la balance sur le résultat total d’une existence.


Quel être humain suis-je devenu? Ai-je nourri mon âme ? Ai-je donné aux autres ?


Aucun luxe, aucune villa, voiture, aucun compte en banque, aucune célébrité ou quelconque reconnaissance ne pèseront dans la balance au final. Même si le confort matériel est extrêmement agréable et n’a rien de négatif en soi, il n’est en rien la valeur de ce que nous sommes !


L’amour que l’on aura donné, la compassion qui aura habité notre cœur, la générosité qui nous aura guidée vers les autres. La bonté et la sagesse que nous aurons acquises en chemin. La transmission de ce que nous avons appris. Les moments partagés…

Là est la seule vérité, le seul sens de notre présence sur terre!

Les beaux souvenirs et la chaleur de notre cœur seront les seuls révélateurs de la réussite de notre vie !


La moisson de notre existence se mesure à la grandeur de notre âme.



Ysabel Pineau





165 vues