top of page
Rechercher

LA SOLITUDE




La solitude est douce et réconfortante lorsqu’elle a été choisie mais celle imposée est d’une violence inouïe et peut anéantir totalement le moral et l’équilibre d’une personne.


Tout comme le froid est supportable quand on sait que nous allons pouvoir nous réchauffer au coin du feu. La chaleur nous fait apprécier la fraicheur d’une rivière… Toute entrave au bien-être fondamental de l’humain peut être supporté et même apprécié si il est choisit et si il y a réconfort après.


La solitude choisie est une méditation, une prise de recul sur la vie. Un moment pour se découvrir, se reposer, réfléchir… elle est inspiration et délectation. Elle peut transformer une vie par ses prises de conscience.

La solitude imposée est celle ou l’on a été quitté par ceux que l’on aimait, ou l’on est partit en pensant bien faire. Celles ou ceux que l’on aime ont rejoint d’autres cieux… La solitude de la différence aussi. On peut être entouré et se sentir incompris. Se sentir délaissé.

La solitude se vit difficilement quand elle est vécue comme un abandon, un rejet.

Notre société aujourd’hui impose cette solitude à nombre de personnes car notre temps a discrédité la famille et le soutien à l’autre. Il est rare de voir une famille aujourd’hui ou tous vivent dans le même coin. La plupart des familles sont disséminées dans les 4 coins du monde. En soit, c’est une bonne chose de voyager, de se construire autrement mais au final, la solitude viendra rencontré certains.

Nos sociétés nous ont dit de faire tout ce que nous voulions, égoïstement. De travailler sans cesse pour acquérir des objets de faire des enfants mais de ne pas avoir le temps de les voir grandir. De s’aimer et de divorcer… Une vie individualiste ou l’énergie de la jeunesse et l’insouciance nous permettent ce voile d’ignorance mais quand les années passent, ce voile se soulève, le corps et le coeur sont fatigués et que reste t’il si nous avons privilégié le « je »? Que reste t’il?

Au final, l’humain s’est perdu en chemin, le lien s’est détérioré. Les gens n’ont pas le temps, occupés par cette vie trépidante et un jour tout s’arrête, la retraite, la maladie….Et ce temps devient l’ennemi.

Que vais-je faire aujourd’hui, qui est là pour moi?

Le vide s’est installé pendant que nous étions si occupés à faire plein de choses…

Mais lorsque l’équilibre est dans nos vies, que nous savons garder cette curiosité et générosité de l’autre, que nous avons su partager, quel bonheur cette solitude pour rêver, se reconnecter à l’essentiel, se reposer.

Nous sommes des animaux sociaux, nous avons besoin du contact avec l’autre. Nous avons besoin de sentir le coeur de l’autre, de tenir une main, de consoler et d’être consolé…

Si vous êtes dans ce rythme trépidant de votre vie, sachez qu’un jour, il ralentira et que vous restera t’il si ce n’est l’amour?

Privilégiez les gens, les contacts, la compassion. Intéressez-vous aux autres, posez des questions.


Aimez mais n’oubliez pas ces rencontres avec-vous mêmes. Précieux moments avec soi, avec plus grand que soi. Ces instants magiques ou le silence se transforme en réponse et ou la solitude devient présence.



Ysabel Pineau

167 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ma Lilo

bottom of page